Volume 31, Issue 2 ,2009

A pediatric experience with endoscopic third ventriculostomy for hydrocephalus
Only $15.00

Order Now

By Kelly J. Bullivant, Walter Hader, and Mark Hamilton


Abstract

Pediatric neuroscience nurses deal with many children with hydrocephalus. This paper will provide a review of hydrocephalus with a specific focus on third ventriculostomy. Endoscopic third ventriculostomy (ETV) is an accepted treatment option for patients with obstructive hydrocephalus. At the Alberta Children’s Hospital in Calgary, Alberta, we have been performing ETV for 15 years. This experience has helped us better understand the complications and benefits of ETV. The author will provide data on the complications specific to ETV in pediatric patients at the Alberta Children’s Hospital. A case report comparing neurocognitive testing before and after ETV will be shared. An additional case report of a patient with a spontaneous third ventriculostomy will help illustrate our understanding of the natural history of hydrocephalus.

Une expérience en pédiatrie avec la ventriculostomie endoscopique du troisième ventricule pour une hydrocéphalie

Résumé

Les infirmières en neurosciences travaillent souvent avec des enfants avec une hydrocéphalie. Cet article apportera une revue de l’hydrocéphalie et misera spécifiquement sur la ventriculostomie du troisième ventricule. La ventriculostomie du troisième ventricule par endoscopie (ETV) est une option de traitement pour les patients avec une hydrocéphalie obstructive. À l’hôpital, Alberta Children’s Hospital de Calgary, en Alberta, nous effectuons des ETV depuis 15 ans. Cette expérience nous a aidée à mieux comprendre les complications et les bénéfices spécifiques aux ETV. Les auteurs apporteront des données sur les complications spécifiques à l’ETV chez les patients pédiatriques à l’hôpital Alberta Children`s Hospital. Un rapport de cas sera donné, en comparant les évaluations neurocognitives avant et après l’ETV. De plus, un rapport de cas additionnel d’un patient avec une ventriculostomie spontanée du troisième ventricule, aidera à illustrer notre compréhension de l’histoire naturelle de l’hydrocéphalie.



Back to life again—Patients’ experiences of hope three to four years after a spinal cord injury—A longitudinal study
Only $15.00

Order Now

By Vibeke Lohne


Abstract

This paper presents narratives that focus on experiences of hope, told by 10 participants three to four years after suffering spinal cord injury. Experiences of hope are understood as vital, essential and dynamic aspects of human life and human health. This is the first study addressing patients’ experiences of hope three to four years following spinal cord injury. This study has a descriptive, longitudinal design, and is part of a larger study on patients’ experiences of hope three to four years following spinal cord injury (Lohne, 2001, 2006, 2008a, 2008b; Lohne & Severinsson, 2004a, 2004b, 2005, 2006). Data were collected at three points in time by personal interviews. A phenomenological approach inspired by Ricoeur (1976) was used to extract the meaningful content of the patients’ experiences. Findings revealed three main themes: Life-related hopes (I), Body-related hopes (II), and Creative and expanding hopes (III). Results indicated that three to four years following injury, participants were focusing on life more than on hope due to improvements and adaptation to a new life.

“Retour à la vie”—Expériences d’espoir trois-quatre ans après une blessure médullaire—une étude longitudinale

Résumé

Cet article présente des récits qui portent sur les expériences d’espoir tels que racontés par des patients trois à quatre ans après une blessure médullaire. Les expériences d’espoir sont un aspect vital, essentiel et dynamique de la vie humaine et de la santé humaine. Ceci est la première étude qui adresse les expériences d’espoir trois ou quatre ans après une blessure médullaire. Cette étude comporte un plan descriptif, longitudinal et fait partie d’une étude plus large d’expériences d’espoir après une blessure médullaire (Lohne 2001, 2006, 2008a, 2008b; Lohne & Severinsson 2004a, 2004b, 2005, 2006). Les données ont été recueillies à trois temps différents par le personnel intervieweur. Une approche phénoménologique inspirée par Ricoeur (1976) fut utilisée pour extraire le contenu significatif des expériences des patients. Les résultants on révélé trois principaux thèmes : « Les espoirs reliés à la vie » (I); « Les espoirs reliés au corps » (II), et « Les espoirs créatifs en extension » (III). Les résultats indiquent que trois à quatre ans après la blessure médullaire, les participants concentrent sur la vie plutôt que sur l’espoir, dû aux améliorations et à l’adaptation à une nouvelle vie.



Using the Human Response to Illness Model to assess altered level of consciousness in patients with subdural hematomas
Only $15.00

Order Now

By Janice Nesbitt and Jo-Ann V. Sawatzky


Abstract

Head injuries are the leading cause of trauma mortality and account for nearly half of all deaths related to trauma injuries. Patients who present with subdural hematomas are at risk for initial damage to the brain, as well as for subsequent brain damage related to re-bleed, ischemia or cerebral edema. These injuries can be acute or chronic in nature, and may be manifested in the patient as an altered level of consciousness. Skilled nursing assessment of altered level of consciousness leads to early nursing and medical intervention, which, in turn, can improve patient outcomes.

In this paper, a critical review of the literature will focus on altered level of consciousness in patients presenting with a subdural hematoma. The Human Response to IllnessModel will be utilized as a framework for this review. Accordingly, the physiological, pathophysiological, behavioural, and experiential perspectives of altered level of consciousness will be examined. Thus, a comprehensive understanding of this human response and rationale for evidence-based interventions will be established.

L’utilisation du modèle de

Réponse humaine à la maladie pour évaluer l’altération du niveau de conscience chez les patients avec un hématome sous-dural

Résumé

Les traumatismes crâniens sont la cause principale de mortalité reliée à un trauma et représentent presque la moitié de tous les décès reliés aux blessures par trauma. Les patients avec un hématome sous-dural sont à risque d’un dommage cérébral initial et aussi à risque de dommage cérébral subséquent lié au re-saignement, à l’ischémie, ou à un oedème cérébral. Ces blessures peuvent être de nature aigues ou chroniques et peuvent se manifester chez le patient par une altération du niveau de conscience. Une évaluation habile du niveau de conscience par l’infirmière, mène à une intervention infirmière ou médicale qui peut améliorer les résultats cliniques du patient.

Dans cet article, une recension des écrits misera sur l’altération du niveau de conscience chez des patients qui présentent un hématome sous-dural. Le modèle de Réponse humaine à la maladie « Human Response to Illness Model » sera utilisé comme cadre théorique. Les perspectives suivantes seront examinées : physiologique, physiopathologique, comportementale, et expérientielle. Ainsi, la compréhension en profondeur de cette réponse humaine et la justification pour des interventions basées sur des faits probants seront établis.